patrimoine

Le patrimoine est un héritage culturel et identitaire. Il constitue le fond du tableau de l’histoire humaine et le témoignage du génie créateur de l’homme qui permet de véhiculer un message universel.
Le patrimoine appartient aux générations antécédentes, mais aussi à celle futures.
Donc a-t-on droit d’intervenir sur un patrimoine? Voila une question qui revient assez souvent dans l’esprit de tout les concernés du domaine.
Dans le fond on n’a pas le droit, mais on est tout de même obligé de le préserver pour les nouvelles générations à condition de ne pas laisser de traces qui vont embrouiller son identité et son histoire, il ne faut aucunement se l’approprier.
Alors, comment faire pour le protéger?
Plusieurs solutions se présentent : rénover, restaurer, réutiliser!
Il est important de commencer par définir les différentes interventions sur le patrimoine à commencer par la restauration qui veut dire essentiellement remettre en état. Cette intervention réduit le bâtiment à la question du voyeurisme! (C’est plutôt une muséification du bâtiment en question)
La rénovation a pour fonction principale de rendre neuf sans tenir compte de la dimension architecturale ou patrimoniale. 
Puis il y a la réutilisation, qui veut essentiellement dire donner une fonction à l’édifice pour lui assurer ainsi la vie. Car en le rendant fonctionnel on se retrouve obligé de le réparer de l’entretenir et de le protéger.
La difficulté qui peut être rencontrée dans la réutilisation est le choix de la fonction et du programme adéquat. Il faut qu’il y ait une certaine concordance entre le programme et l’espace existant (surtout en terme de surface). Un minimum de modification s’impose tout de même parce qu’il n’y a aucun monument qui répond avec exactitude au nouveau programme et à la nouvelle fonction. Mais il faut faire preuve de savoir faire et d’intelligence pour redonner au patrimoine en question sa juste valeur.
Donc, au lieu de se contenter de restaurer ou de rénover des bâtiments patrimoniaux en les rendant ainsi comme des musées à visiter sans aucune interaction pourquoi ne pas leurs donner une nouvelle fonction tant que la possibilité se présente.

Cette année que j’ai passée en atelier Patrimoine, m’a permis de découvrir ce domaine tant négligé malgré son importance non seulement historique mais aussi identitaire et culturelle.
Au cours de cette année, j’ai eu la chance de visiter des sites et des monuments qui m’étaient inconnus, de les analyser, de les décortiquer et de participer à des propositions d’aménagement et de réutilisation. 
Beaucoup de solutions ont été apportées par les différents membres de l’atelier, plusieurs programmes ont été développés et des projets ont été élaborés pour ainsi affirmer que tout est possible tant qu’il y a volonté et détermination.

De Tétouan à Marrakech ensuite à Fès, voilà le parcours d’une année de patrimoine par excellence qui arrive à sa fin pour ouvrir les portes vers un diplôme "tant attendu" !!